PROJECTIONS / RENCONTRES

2023, une année riche et active pour RegardOcc

  • Une journée « Etre auteur.e en région« : projections de 3 films étoilés par la SCAM en 2022 (en présence de leur réalisateurs-trices) + une table ronde autour des aides directes à l’auteur.e (écriture et autres), lors du festival Itinérances d’Alès. Cette journée est organisée en partenariat avec Doc Cévennes, la SCAM, la Cinémathèque du documentaire et la Boucle documentaire
  • Un week-end  à la Halle Tropisme de Montpellier : programmation de films documentaires et fictions autour d’une thématique à définir
  • Programmation au Tri Postal de Montpellier de 5 films des adhérents Regard’Occ
  • Programmation à Sète avec Quai des Docs de plusieurs films de nos adhérents
  • Une formation sur le logiciel Résolve pour les adhérents
  • L’intervention d’un juriste de la SCAM pour nous livrer des conseils sur nos contrats, nos droits etc…
  • Et bien sûr la continuité de tout notre travail de soutien aux auteurs, en lien avec les associations et fédérations nationales.

prochainement

PROJECTION AU CINEMA LUTEVA DE LODÈVE

Jeudi 16 Novembre à 21h. Av. Dr Joseph Maury. 34700 Lodève.

Projection du film « Polaris » de Ainara Vera, animée par Marie Poitevin (Regardocc).

Dans le cadre du festival CE QUI NOUS LIE. En partenariat avec l’ACID.

LIEN VERS LE PROGRAMME CI-DESSOUS:

LIEU DE LA PROJECTION

Cinéma LUTEVA

Av. Dr joseph Maury
34700 Lodève

 

PROJECTION - REpàs AU TRIPOSTAL À MONTPELLIER

Jeudi 19 Octobre à 19h. 120 rue Adrien Proby.

Projection du documentaire « Sankara n’est pas mort » de Lucie Viver, en présence de la réalisatrice.

109 minutes, France-Burkina Faso, 2020.

Au Burkina Faso, après l’insurrection populaire d’octobre 2014, Bikontine, un jeune poète, décide de partir à la rencontre de ses concitoyens le long de l’unique voie ferrée du pays.

Du Sud au Nord, de villes en villages, d’espoirs en désillusions, il met à l’épreuve son rôle de poète face aux réalités d’une société en pleine transformation et révèle en chemin l’héritage politique toujours vivace de Thomas Sankara.

programme

À partir de 19h
Repas (facultatif) concocté par Sita Bonkian : mafé au poulet ou végétarien + gâteau au chocolat aux saveurs d’Afrique.

20h
Pot convivial.

20h30
Projection du film suivie d’un échange avec la réalisatrice.

2 formules au choix :

  • Film : entrée libre sur réservation
  • Repas + film : 12€
    (arrivée conseillée avant 19h30)

la réalisatrice

Après des études d’histoire et de philosophie, Lucie Viver travaille comme assistante de réalisation. Elle a notamment collaboré aux films d’Otar Iosseliani, de Mati Diop et de Rabah Ameur-Zaïmèche.
En 2013, elle se forme à l’Atelier Scénario de La Fémis. Depuis, elle développe plusieurs projets de documentaires et fictions. SANKARA N’EST PAS MORT est son premier film.

la presse en parle

Pour son premier long métrage, Lucie Viver accompagne seule le poète Bikontine. Elle tient la caméra et fait la prise de son. Et les voilà partis sur la grande diagonale du chemin de fer, du Sud-Ouest vers le Nord. Sankara avait invité son peuple à prolonger la ligne au-delà de Ouagadougou sans aide extérieure, la fameuse « bataille du rail ». Les paysages changent, d’abord verdoyants puis sahéliens et arides, à l’image de Bikontine mais aussi du Burkina qui va d’espoirs en désillusions. À chaque gare une halte, des rencontres improvisées. C’est surtout aux travailleurs que s’intéressent Bikontine et Lucie, qui met en scène sans apparaître à l’écran.

Comment garder l’espoir alors que tout devient aride ? Bikontine joue l’équilibriste sur les rails au-dessus du vide… Pas de poésie sans prise de risque. Pas de création sans courage. Il est un corps errant, ouvert et incertain, fort de ses mots mais qui n’en fait pas des discours, à l’unisson de la guitare mélancolique de Rodolphe Burger mais aussi de ses coups de rage comme dans « Bled Number One » de Rabah Ameur-Zaïmeche. Dans son épreuve initiatique, lonesome cow-boy qui brave le vertige, il hésite encore entre l’ailleurs et l’ancrage de Sankara, et avec lui toute une société.

Olivier Barlet
Critique de cinéma et rédacteur pour Africulture

lieu de la projection

Le Tri Postal. Tiers-lieu culturel.

120 rue Adrien Proby

34090 Montpellier

Accès

Quartier Hôpitaux/Facultés
Tram ligne 1 arrêt Hôpital Lapeyronie
Parking intérieur vélos/voitures

PROJECTION – RENCONTRE AU TRIPOSTAL À MONTPELLIER

Jeudi 15 Juin à 20h. 120 rue Adrien Proby.

Projection du documentaire « Sou Hami, la crainte de la nuit » de Anne-Laure de Franssu, en présence de la réalisatrice.

Une autre façon de voyager… voici ce qu’Anne-Laure de Franssu a proposé à Mory Coulibaly, un des 1000 squatteurs de Cachan. Ce dernier avait tourné son premier film Regardez chers parents pour témoigner de son expérience d’immigré en France. Mory l’insomniaque n’avait qu’un désir : que ce film soit vu en Afrique. C’est ainsi qu’avec l’aide du Cinéma Numérique Ambulant, Anne-Laure et Mory partent montrer le film au Mali…

PROGRAMME

20h. Pot convivial

21h. Projection du film

22h45. Échange avec la réalisatrice

réservations

Entrée libre sur réservation, places limitées

lieu de la projection

Le Tri Postal. Tiers-lieu culturel.

120 rue Adrien Proby

34090 Montpellier

Accès

Quartier Hôpitaux/Facultés
Tram ligne 1 arrêt Hôpital Lapeyronie
Parking intérieur vélos/voitures

22ème Festival international du documentaire de Lasalle en Cévennes - 17 au 20 mai 2023

le festival

Née du pari fou de créer un lieu de diffusion de films documentaires dans un petit village des Cévennes, l’association CHAMP-CONTRECHAMP, organise chaque année depuis 2001 un festival international sans palmarès à Lasalle, dans le Gard. Nous le voulons différent d’un festival conventionnel où l’on viendrait «consommer» des films. Le Festival offre chaque année l’opportunité de rencontres, permettant à chacun de se révéler aux autres et de mieux se connaître. Nous attendons pour cette nouvelle édition environ 7000 spectateurs.

Pour l’association, la diffusion de films documentaires n’est pas une fin en soi. Le Festival de Lasalle efface la frontière entre les professionnels et le public : pas d’espace VIP, pas de badges ou d’accessoires discriminants.

Les intervenants sont hébergés chez l’habitant. Dans ce village d’un millier de personnes, l’accueil des festivaliers et des professionnels est celui que l’on réserve à des amis. Progressivement des liens se sont tissés au cœur du printemps cévenol, entre tous les acteurs et le public …dans une ambiance de fête !

C’est autour du cinéma documentaire que nous invitons notre public à suivre la proposition de Leibniz, «asseyons-nous et faisons le point”, pour tenter ensemble de déchiffrer les évolutions et mutations de notre temps. C’est aussi dans cette optique que nous avons pensé la thématique de cette année.

L’édition 2023 : ...La fin de l’abondance

Pour la 22e édition du festival international du documentaire de Lasalle en Cévennes, nous avons choisi de faire un clin d’oeil ironique aux propos polémiques tenus par le Président Macron, en août 2022 à la fin d’un été caniculaire, marqué en France par de nombreux incendies, signe évident du dérèglement climatique. La formule a déjà fait couler beaucoup d’encre, car ce discours tend à culpabiliser des millions de pauvres – qui n’ont jamais connu l’abondance – et fait reposer tous les efforts sur les classes moyennes, tandis qu’une riche caste continue à engranger des profits faramineux, à consommer des matières premières sans limite et à organiser le monde pour que cela continue ainsi.

Au-delà de cet aphorisme, des questions cruciales se posent. L’heure est grave… Quel type de transformation entend-on enclencher ? Vers quel modèle de société veut-on aller ? Cette thématique nous amène à réfléchir à de nombreux sujets qui sont liés, touchant le politique, le social, l’écologie…

Atelier/Formation d'écriture documentaire à TOULOUSE (référencé AFDAS)

Développez votre projet documentaire en participant au stage conventionné AFDAS : ECRITURE DOCUMENTAIRE

Début du stage : 19 juin 2023

Durée : 105h (3 jours par mois pendant 5 mois)

Lieu : Toulouse

Profitez d’un apprentissage et d’un accompagnement dans le développement de votre projet. Rencontrez des professionnels.lles

Stage animé par Katia Jarjoura, réalisatrice et script doctor, membre de l’association professionnelle ECRITURE DOCUMENTAIRE.

https://www.film-documentaire.fr/…/w_liste…/C_31053_F

Responsable pédagogique : Olivier Daunizeau, président de l’association des script doctor en documentaire « Ecriture documentaire ».

contact@lesocle-formations.fr

05 86 16 05 11

Date limite de candidature le 17 mai 2023.

Projection-Rencontre au TriPostal à Montpellier

Jeudi, 13 avril 2023 à 20h. 120 rue Adrien Proby.
Projection du documentaire « La vie de tempête » de Marc Khanne, en présence du réalisateur​.

Le Tri Postal en partenariat avec RegardOcc et Occitanie Films. Entrée libre sous réservation.

Le Tri Postal est heureux d’inaugurer son tout nouveau système de vidéoprojection digne d’une salle de cinéma avec la projection du documentaire La vie de tempête de Marc Khanne, en présence du réalisateur !

« BRAVO !  UN RAPPEL QUI TOMBE À PIC ! UN MAGNIFIQUE DOCUMENTAIRE » sont les premiers retours de ce film bouleversant d’actualité. Coup de cœur du Festival Le Réel en vue 2022 (hors compétition documentaire), il intéressera tout le monde, Gilet jaune ou pas.

PROGRAMME

20h. Pot convivial

20h30. Projection du film

22h. Échange avec le réalisateur

LE Synopsis

2018-2019 : 12 gilets à Toulouse racontent leur révolte en jaune

17 novembre 2018, plus de 2500 actions dans toute la France installent le mouvement des Gilets jaunes dans l’histoire des luttes sociales. Tourné en grande partie à Toulouse, la gageure de ce film a été de résumer 15 mois d’actions sans en sacrifier la richesse et la diversité.

Des ronds-points aux manifestations, des AG aux débats citoyens, des medics à la répression tant policière que judiciaire, paroles et témoignages permettent de (re)découvrir ce mouvement en lui redonnant sa complexité et son humanité.

■  France – 2022 – 92 min – HD – couleur

LE réalisateur

Marc Khanne a commencé à filmer en réagissant à l’actualité comme le jour de l’explosion d’AZF (2001) ou du naufrage du pétrolier Prestige en Galice (2002). Si les films suivants seront plus écrits avec un penchant pour l’écologie, le pastoralisme ou les langues régionales, il récidive avec les Gilets jaunes en sentant à nouveau qu’il lui fallait aller voir ce qui se passe et sans à priori.

La presse en parle

Utopia

Que l’on ait porté le gilet ou non, ce documentaire nous touche car il prend le temps de nous éclairer, à travers la parole sincère de ces femmes et de ces hommes, sur ce qui était brièvement traité au journal du soir.

Midi Libre

« Un rappel qui vaut vraiment la peine, un hymne contre l’individualisme » font partie des premiers retours pour ce nouveau documentaire du réalisateur plus connu en Cévennes, pour avoir réalisé L’Heure des loupsEn transhumance vers le bonheurAigoual la forêt retrouvée, ou encore […] Gardarem la lenga.

lieu de la projection

Le Tri Postal. Tiers-lieu culturel.

120 rue Adrien Proby

34090 Montpellier

Accès

Quartier Hôpitaux/Facultés
Tram ligne 1 arrêt Hôpital Lapeyronie
Parking intérieur vélos/voitures